Les amis du Liban et L’Amade

monaco matin

Comment ces deux associations veulent unir leurs efforts pour venir en aide aux enfants vulnérables du Liban

Visite de l’Hôpital Rafik-Hariri, à Beyrouth.
Visite de l’Hôpital Rafik-Hariri, à Beyrouth. Photo DR

Les représentants des deux associations reviennent tout juste d’un séjour au pays du Cèdre qui leur a permis de cibler des actions de soutien à l’égard d’enfants vulnérables

Le 20 avril dernier, l’association les Amis du Liban organisait une soirée caritative à l’Hôtel Hermitage , en vue de s’associer au programme « Dignité pour les femmes » soutenu par l’AMADE. Cette soirée a permis de mobiliser près de 160000 euros au bénéfice des deux associations qui ont ainsi souhaité mettre en commun leur énergie en faveur de l’Enfance.En vue d’identifier les projets qui seront soutenus au Liban, les deux associations se sont rendues sur place du 30 mai au 4 juin, à la rencontre des partenaires de longue date de la Principauté et des Amis du Liban.A Beyrouth, la délégation monégasque a visité les services d’oncologie pédiatrique et des grands prématurés de l’Hôpital Rafik-Hariri (avec lequel les Amis du Liban entretiennent depuis de longues années un partenariat), autour de l’accès des enfants les plus vulnérables à la santé.

UN MOMENT DE PARTAGE

En raison de la crise syrienne, le Liban accueille sur son territoire plus d’un million de réfugiés, soit près d’un quart de sa population. Un déplacement dans la plaine de la Bekaa, à la frontière syrienne, fut l’occasion de visiter le camp de réfugiés de Al Awde en compagnie de l’ONG URDA (Union of Relief and Development Association), spécialisée dans la prise en charge de ces situations d’urgence. Un moment de partage avec ces enfants, auxquels les Amis du Liban ont offert un repas et distribué des jouets.

Les activités conduites en faveur de la réinsertion des femmes et jeunes filles réfugiées étaient également au programme, avec la visite des ateliers de couture et de cuisine d’Aaramoun.

Le retour à Beyrouth fut l’occasion d’effectuer deux visites : du centre d’accueil de l’ONG INSAN (dont la mission est l’accueil et la défense des droits des enfants les plus vulnérables, au-delà de toute considération religieuse), et de l’école de Tahaddi, implantée au sein du bidonville de Hay el Gharbeh dans le quartier de Sabra et Chatila, un des quartiers les plus déshérités de la capitale.

Ont pris part à cette mission conjointe entre les deux associations monégasques, Bouran Hallani, présidente des Amis du Liban, Fanny Blanchelande, vice-présidente et Safia El Maqui, marraine de l’association, ainsi que Jérôme Froissart, secrétaire général de l’AMADE.

 

Humanitaire : mission commune des Amis du Liban et de l’AMADE

Ajoutée le 12 août 2019

Fortes de leurs expériences respectives, l’Association Mondiale des Amis de l’Enfance (AMADE) et l’association des Amis du Liban ont souhaité collaborer ensemble. Dans le cadre d’une mission exploratoire commune, les deux entités Monégasques se sont rendues au Liban pour identifier des projets en faveur de l’éducation et de l’accès des enfants les plus vulnérables à la santé.

 

22 avril 2019 MONTE-CARLO HÔTEL HERMITAGE :SERATA DI GALA BENEFICA AMIS DU LIBAN & AMADE – DIDIER DESCHAMPS, PADRINO DELL’EVENTO

Prince Albert Monaco Didier Deschamps, Claude Deschamps, Lana Bouery, Boubou Hallani, Melanie De Massy

MONTE-CARLO HÔTEL HERMITAGE :SERATA DI GALA BENEFICA AMIS DU LIBAN & AMADE

Par Luigi MATTERA

Didier Deschamps, padrino dell’evento..

Le associazioni monegasche « Amis du Liban » (presieduta da Boubou Hallani Boueri)  e  la « AMADE » , in partenariato con il Monte Carlo Country Club, hanno organizzato,  a beneficio della protezione dell’infanzia e sotto l’alto patrocinio di S.A.R. la Principessa Carolina di Hannover , una serata di gala caritatevole  definita  « La Notte della Solidarietà » in data  20 avril nel gran salone Belle Epoque dell’Hôtel Hermitage di Monte-Carlo.

Prince Albert de Monaco, Melanie de Massy

L’Amministratore e Direttore Generale della Sofibanque, Yoan Wazne, ha contribuito nel finanziamento dell’evento per rendere il Gala nel modo più festive ed attraente . Padrino della serata e già presente in tanti precedenti eventi di beneficenza organizzati  dagli « Amici del Libano », l’allenatore della nazionale francese, Didier DESCHAMPS.

Prince Albert, Ana Martin Tejeda, Sylvia Sermenghi

La serata si è svolta al termine delle semifinali del Rolex Monte-Carlo Masters dove una grande personalità tennistica italiana del passato, Adriano Panatta, presente con la propria consorte, attirava gli sguardi degli invitati.

Prince Albert de Monaco

 

S.A.S. il  Principe Alberto II ha anche presenziato la parte iniziale dell’evento durante il cocktail pre-serale, accettando di farsi riprendere con i prestigiosi  ospiti , venuti per sostenere la causa benefica,  al « photocall » del cocktail precedente la cena che era anticipata da una originale sfilata di moda tra suoni e danze dallo « charme » orientale. Al termine della sfilata  gli invitati hanno raggiunto i tavoli. Il famoso pianista e compositore libanese di origine armena, Guy Manoukian, ha suonato al pianoforte alcuni importanti pezzi del suo repertorio., i ballerini della compagnia « Scarabeo Palace » hanno  apportato una calda atmosfera e il tocco orientale della serata.

 

Il marchio Le Petit Elfe ha realizzato  una sfilata di moda, coreografata attorno al tema dei Rolex Monte-Carlo Masters.

Bruna Tohme, ambasciatrice dell’associazione « Friends of Lebanon », presentatrice televisiva in Libano, ha animato la serata nell’’atmosfera musicale con il DJ Jeanne. Durante la serata si è svolta   un’asta  molto eccitante con un acquirente per via telefonnica che si è aggiudicato per 55mila euro i diritti sul nome di un nuovo tipo di rosa. Una lotteria ha concluso la serata  con premi ancora più incredibili. I profitti saranno interamente devoluti ai bambini del Libano e del Niger.

(c) Luigi MATTERA – R.M.

MONTE-CARLO HÔTEL HERMITAGE :SERATA DI GALA BENEFICA AMIS DU LIBAN & AMADE - Didier Deschamps, padrino dell’evento..

MONTE-CARLO HÔTEL HERMITAGE: SOIREE DE  GALA AU PROFIT DES AMIS DU LIBAN & AMADE

Didier Deschamps, parrain de l’événement.

Melanie de Massy

Les associations monégasques «Amis du Liban» (présidée par Boubou Hallani Boueri) et «AMADE», en partenariat avec le Monte Carlo Country Club, ont organisé au profit de la protection de l’enfance et sous le haut patronage de S.A.R. Princesse Caroline de Hanovre, une soirée de gala de charité intitulée « La nuit de la solidarité » le 20 novembre dans le grand salon Belle Epoque de l’Hôtel Hermitage à Monte-Carlo.

Gay Mannukian, Fanny Blanchelande, Didier Deschamps, Claude Deschamps, Boubou Hallani, Bruna Thome

Le Directeur Général et directeur de Sofibanque, Yoan Wazne, a contribué à financer l’événement afin de rendre le gala plus festif et attrayant. Parrain de la soirée et déjà présent dans de nombreuses manifestations caritatives organisées précédemment par les « Amis du Liban », l’entraîneur de l’équipe nationale française de Football,  M.Didier DESCHAMPS.

La soirée s’est déroulée à la fin de la finale du Rolex Monte-Carlo Masters où une grande personnalité du tennis italien du passé, Adriano Panatta, présent avec sa femme, a attiré le regard des invités. S.A.S. Le Prince Albert II a également assisté à la première partie de l’événement lors du cocktail d’après-midi, acceptant d’être photographié avec les invités prestigieux venus soutenir la cause caritative, au « photocall » du cocktail avant le dîner, anticipé celui-ci par un défilé original de sons et de danses au « charme » oriental. À la fin du défilé, les invités ont atteint les tables.

Le célèbre pianiste et compositeur libanais d’origine arménienne, Guy Manoukian, a joué au piano quelques pièces importantes de son répertoire. Les danseurs de la compagnie « Scarabeo Palace » ont apporté une atmosphère chaleureuse et la touche orientale de la soirée.

La marque « Le Petit Elfe »a créé un défilé de mode, chorégraphié sur le thème du Rolex Monte-Carlo Masters. Bruna Tohme, ambassadrice de l’association « Les amis du Liban », présentatrice de télévision au Liban, a animé la soirée dans une atmosphère musicale avec DJ Jeanne.

Au cours de la soirée, une vente aux enchères très excitante a eu lieu même avec un acheteur qui enchérissait par ligne téléphonique et qui a remporté pour 55 000 euros  les droits sur le nom d’un nouveau type de rose. Une loterie a clôturé la soirée avec des prix encore plus incroyables. Les bénéfices seront entièrement reversés aux enfants du Liban et du Niger.

 

 

 

La Nuit de la Solidarité le 20 avril 2019 – 20h/1h – Hôtel Hermitage Monte-Carlo

 La nuit de solidarité - Amade - Les Amis du Liban-affiche
La Nuit de la Solidarité
le 20 avril 2019 – 20h/1h – Hôtel Hermitage Monte-Carlo

Gala de Bienfaisance au profit des enfants du Liban et du Niger

La nuit de solidarité - Amade - Les Amis du Liban

Les Amis du Liban organisent avec l’AMADE une soirée caritative en faveur de l’enfance Sous le haut patronage de S.A.R la Princesse de Hanovre, et en présence de nombreuses
personnalités tel que Monsieur Didier Deschamps, parrain de cet événement.

À l’occasion du Rolex Monte-Carlo Masters, en partenariat avec le Monte-Carlo Country Club, les Amis du Liban organisent avec l’AMADE une soirée placée sous le signe de la
solidarité et du partage,

le 20 avril 2019, à la Salle Belle Époque de l’Hôtel Hermitage Monte-Carlo.
Avec l’appui de Monsieur Henry Yoan Wazne, Administrateur Directeur Général de la Sofibanque, ce gala de bienfaisance sera des plus festifs.

Au programme, de nombreuses surprises notamment la présence d’invités prestigieux venus du monde entier pour soutenir une cause, l’accès des jeunes filles à l’éducation.
Le célèbre pianiste et compositeur libanais d’origine arménienne, Guy Manoukian nous fera l’honneur de jouer un concert de piano.
Les danseuses orientales de la compagnie Scarabeo Palace apporteront une ambiance chaleureuse et la touche orientale de la soirée.
La marque Le Petit Elfe concevra un défilé de mode, chorégraphié autour du thème du Rolex Monte-Carlo Masters.
Bruna Tohme, ambassadrice de l’association les Amis du Liban, présentatrice TV au Liban, assurera l’animation de ce gala.
Enfin, l’ambiance musicale sera confiée à la fameuse DJ JEANNE.
Une vente aux enchères et une tombola avec des lots toujours plus incroyables seront également organisées durant la soirée. Les bénéfices seront intégralement reversés au profit
des enfants du Liban et du Niger.

« Ensemble, soutenons l’accès des jeunes filles à l’éducation »

 

*****************************************

A propos des Amis du Liban

Fondée en 2002, l’association Les Amis du Liban a pour but de venir en aide aux enfants et aux personnes défavorisées dans le monde et particulièrement au Liban, en œuvrant dans
les domaines de la santé, l’éducation, la culture et l’environnement.
Monsieur Didier Deschamps – Parrain

 

*****************************************

A propos de l’AMADE
Fondée en 1963, l’AMADE repose sur une vision : celle d’un monde où tout enfant, quelles que soient ses origines sociales, religieuses ou culturelles, puisse vivre dignement, en
sécurité, dans le respect de ses droits fondamentaux. Celle d’un monde où tout enfant ait l’opportunité d’exprimer pleinement ses potentiels.
S.A.R. La Princesse de Hanovre – Présidente

 

*****************************************

Contacts :
Les Amis du Liban
+33 6 43 91 23 58
info@lesamisdulibanmonaco.org

L’AMADE
+377 97 70 52 60
info@amade-mondiale.org

Salle Belle Époque de l’Hôtel Hermitage Monte-Carlo.

Les Amis du Liban : Didier Deschamps, parrain au grand coeur

Les Amis du Liban : Didier Deschamps, parrain au grand coeur

Pascallel Piacka

Le 19  décembre, le sélectionneur de l’équipe de France et ancien entraîneur de l’AS Monaco de 2001 à 2005, Didier Deschamps, est venu au Monte-Carlo Bay fêter Noël avec les enfants de l’association des Amis du Liban.

Depuis 15 ans, il est le parrain de cette association et il est présent à chaque Noël. « Mon soutien pour les Amis du Liban est un engagement du cœur », a expliqué à nos confrères de Monaco-Matin le sélectionneur des Bleus.

Une quarantaine d’enfants de Monaco, Beausoleil et Nice ont eu le bonheur de passer un moment avec lui. « De voir tous ces sourires enfantins s’exprimer est une vraie récompense », a commenté Boubou Hallani, présidente des Amis du Liban.

Cette association créée en 2002 mène des actions en faveur de la lutte contre la pauvreté, la maltraitance et la précarité des enfants vulnérables.

En 2001, Didier Deschamps a donc été nommé entraîneur de l’AS Monaco, avec qui il a disputé la finale de la Ligue des Champions en 2004 [FC Porto 3 — 0 Monaco — N.D.L.R.].

En parallèle, il est devenu parrain de l’association des Amis du Liban, dès le lancement de cette association, en 2002.

Fidèle aux valeurs de charité, le récent double champion du monde, en 1998 comme joueur de l’équipe de France et en 2018 comme sélectionneur, est attaché à la cause des plus démunis. « Mon bonheur passe par ces moments de partage avec les enfants. L’important est de les voir radieux et heureux », a dit, ému, celui qui a été sacré meilleur entraîneur mondial de l’année par la FIFA. P.P.

Les Amis du Liban ont fêté Noël avec Didier Deschamps à Monaco

LOGO MONACO MATIN Les Amis du Liban ont fêté Noël avec Didier Deschamps à Monaco

Une quarantaine d’enfants ont pu profiter de la présence du Père Noël et du sélectionneur des Bleus pour passer un moment inoubliable.
Une quarantaine d’enfants ont pu profiter de la présence du Père Noël et du sélectionneur des Bleus pour passer un moment inoubliable. Photo Michael Alesi et Cyril Dodergny

Ce mercredi, au Monte-Carlo Bay, a eu lieu le Noël de l’association Les Amis du Liban. Le sélectionneur des Bleus, qui en est le parrain, a fait de nombreux heureux de part sa présence

Au loin, un gros bonhomme à la barbe blanche et tout de rouge vêtu traverse le couloir et des cris de joie s’échappent d’une des nombreuses salles du Monte-Carlo Bay. Rien d’étonnant à cela, puisqu’hier, c’était le Noël de l’association Les Amis du Liban.Et le moins que l’on puisse dire, c’est que petits et grands, filles ou garçons, tous ont savouré ce moment qui n’a lieu qu’une fois par an.

« C’est vraiment formidable de voir tous ces sourires sur les visages des enfants. Que tout le monde soit rassemblé pour le Noël de l’association, c’est un peu comme une récompense pour moi« , confie Boubou Hallani, la présidente de l’association.

MAQUILLAGE, FOOTBALL
ET DÉDICACES

Le Père Noël a fait rêver les plus petits, alors que les plus grands n’avaient d’yeux que pour le parrain «deux étoiles» des Amis du Liban, Didier Deschamps, qui arborait, pour l’occasion, un t-shirt aux couleurs de l’association qu’il soutient depuis sa création, en 2002.

Les quarante-quatre enfants présents ont tous reçu des cadeaux. Pour les garçons des ballons et des t-shirts et pour les filles des cadeaux divers, comme des jeux de société, des poupées

Photo Michael Alesi et Cyril Dodergny
Un atelier maquillage leur avait même été mis à disposition, alors que les garçons, eux, pendant ce temps, tapait dans le ballon. Devinez avec qui…
Un petit terrain de foot avait spécialement été installé pour l’occasion.C’est la troisième fois qu’Alan Granger rencontre Didier Deschamps. Et pourtant, à chaque fois, c’est toujours avec une certaine excitation qu’il va à l’encontre du double champion du monde.

« Je suis très content c’est sûr. En plus, il est vraiment gentil. J’ai même emmené le calendrier officiel de l’Équipe de France pour qu’il me le signe« , raconte le petit garçon. Et le plaisir est partagé.

« C’EST UN PLAISIR POUR MOI »

Ça fait longtemps que je soutiens cette association et c’est toujours du bonheur de partager ce moment avec les enfants et surtout de leur donner le sourire. C’est une relation d’amitié que j’ai avec Boubou Hallani, elle sait qu’elle peut compter sur moi ».

Sur le bord du terrain, les parents sont en admiration et ne manquent pas de taquiner le sélectionneur.

« Il faudra penser à lui plus tard pour l’Équipe de France », lance en plaisantant un des papas à Didier Deschamps. Le soir, les donateurs, ainsi que les nombreux bénévoles de l’association se sont de nouveaux rassemblés pour un gala, qui, une fois n’est pas coutume, à encore fait la part belle aux petites têtes blondes, comme le souligne la présidente.

« Tout ça c’est pour eux. Et ce soir encore, nous leur avons préparé une soirée d’exception. Il y aura un dj, la jeune pianiste Stella Almondo va jouer. Nous avons décidé de rester dans un univers très enfantin ». Et puis après tout, Noël, c’est aussi et surtout pour les enfants, non?

DIDIER DESCHAMPS A PARTICIPÉ À LA NO FINISH LINE

Didier Deschamps : "Le monde réel, j'y suis aussi…"

Didier Deschamps : « Le monde réel, j’y suis aussi… »

C’EST UN SÉLECTIONNEUR DE L’ÉQUIPE DE FRANCE DÉTENDU QUE L’ON A PU RENCONTRER HIER SUR LES QUAIS DU PORT HERCULE, À MONACO. APRÈS UNE SEMAINE RICHE EN ÉMOTIONS, DIDIER DESCHAMPS A PARTICIPÉ À LA NO FINISH LINE, UNE COURSE DESTINÉE À RÉCOLTER DES FONDS POUR LES ENFANTS DÉFAVORISÉS OU MALADES. SUIVI PAR DE NOMBREUX JOGGEURS, « DD » DÉFENDAIT ÉGALEMENT LA CAUSE DES AMIS DU LIBAN. TRÈS SOLLICITÉ RÉCEMMENT, IL NE S’EST TOUTEFOIS PAS DÉFILÉ AU MOMENT DE PASSER PAR LA CASE « INTERVIEW ».

Parlez-nous un peu de votre engagement à la No finish line…

J’étais l’un des parrains de cette manifestation, quand j’étais entraîneur de l’AS Monaco. Je peux encore un peu trottiner, alors je suis là. Il y a beaucoup de personnes généreuses qui s’investissent ici. Je viens aussi pour les Amis du Liban, une association dont je suis aussi le parrain depuis une dizaine d’années. Je connais bien la présidente, « Boubou » (Bouran Bouery, à qui il adresse un large sourire tout en répondant). C’est une histoire de femmes, en fait. Elle est amie avec la mienne, donc on a toujours gardé le contact.

Que faites-vous pour les Amis du Liban ?

J’essaie de les aider autant que possible dans leurs différentes opérations. En début d’année, on essaiera aussi d’aller sur le terrain, hein ? (Il se tourne vers Bouran Bouery)

Bouran Bouery : Didier nous a fait une belle donation qui nous a permis de créer un terrain de football au Nord du Liban, dans un village où il n’y avait rien pour le sport. L’endroit était une décharge sauvage, nous avons tout nettoyé avant de construire. L’endroit a été inauguré en avril dernier. Didier viendra avec nous là-bas car nous avons un programme pour détecter les jeunes les plus talentueux.

Didier, vous parvenez encore à trouver du temps pour ce genre d’actions ?

(Ironique) Oh, oui j’ai un emploi du temps qui me le permet ! Non, sérieusement, on arrive toujours à se libérer pour des causes comme celles-ci. Surtout quand ça touche les enfants.

C’est aussi une manière de garder les pieds dans la vie « plus réelle » ?

Mais le monde réel, j’y suis aussi à côté de ma fonction de sélectionneur. J’y ai toujours été. Même si c’est important pour ces associations, je ne médiatise pas tout le temps mes engagements. Quand on est entraîneur de club, on est pris par le quotidien. Là, j’ai un peu plus de temps.

On est quand même obligés de revenir un peu sur la soirée de mardi.

(Il coupe, faussement étonné). Nooon ? C’est bizarre…

Il paraît que vous avez bien célébré la qualification…

Ça, c’est ce qu’on dit. Non, on était avec la famille, les amis, le staff. On est sorti très tard du stade. Les joueurs, eux, reprenaient leur activité en club.

N’est-ce pas un peu frustrant de ne pas pouvoir savourer un peu plus avant de passer à autre chose ?

C’est comme ça… C’est ce qui arrive après la fin de chaque match. Dans mon esprit, c’est encore très frais. Je n’ai pas spécialement envie que ça retombe, puis tout le monde m’en parle. Il y a forcément un peu de fatigue après un stage de 10 jours. Mais je retiens surtout l’émotion qu’on a procurée aux gens qui étaient au stade ou devant leur télévision.

Surtout que ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé…

Si, ça arrive. Après, tout le monde voudrait que ça se passe comme ça à chaque fois. Là, c’est l’événement qui a fait ça. Dans le stade, il y avait une réelle ferveur pour cet objectif. C’était très important d’aller au Brésil.

Est-ce que c’est important de connaître de tels moments pour ne pas se laisser abattre par les sondages qui montrent un désamour pour les Bleus ?

Les sondages, ils existent. Mais moi, dans ma vie quotidienne, je vois énormément de personnes qui aiment l’équipe de France et qui ont envie qu’elle gagne. Après, il y aura toujours des gens qui détesteront le foot. On ne pourra rien y changer. Que ce soit dans le positif ou le négatif, on sera toujours dans l’excès quand on parlera de ce sport.

Lorsque vous étiez joueur, vous avez connu ces deux extrêmes : le Nirvana en 1998 et des critiques à votre encontre en 2000. Comment le vit-on ?

C’est sûr qu’en tant qu’acteur, j’ai vécu quelque chose de fabuleux. Quand on est sur le banc, on le vit différemment, un peu par procuration. Les critiques, forcément, ce n’est pas très agréable. Mais on est préparé pour ça. Ce que les gens oublient, c’est qu’on a des gens autour de nous, de la famille. Eux, ils ne sont pas préparés. Et ça peut être violent. Ils prennent ça en pleine face. De nos jours, il y a encore plus d’agressivité.

On vous a toujours présenté, à juste titre, comme « Didier la gagne ». Est-ce qu’à deux heures près, cela aurait pu être « Didier la lose » ?

Non, pourquoi ? Ce succès, c’est l’histoire des joueurs. Après, dans un parcours professionnel, il y a des réussites, des échecs. J’en ai connus aussi en tant que joueur. La vie continue après, même si les choses sont forcément plus agréables quand tout marche bien. Mais on apprend énormément dans les moments difficiles aussi.

Après le match aller à Kiev, vous vous êtes remis en question ?

C’est la première chose que j’ai faite. Ce qui se dit autour, ce qui s’écrit, ça n’a pas d’importance pour moi. Je suis resté dans mon rôle, je me suis isolé et je suis allé au bout de ce que je pensais être bien.

Il vous a fallu longtemps pour digérer cet épisode ?

On m’a dit que j’avais l’air abattu. Ça me fait rire. Enfin, pas vraiment… Je viens de perdre 2-0, je vais pas arriver avec le sourire. La nuit est passée, il a fallu un peu de temps pour digérer. J’ai dû recharger les batteries, parce que je devais être le premier à remobiliser tout le monde.

Vous serez au Brésil pour le tirage au sort. Qu’avez-vous prévu d’ici là ?

Je n’ai pas encore fait mon programme, mais j’y serai oui. D’ici là, je vais couper un peu. J’aurai quelques réunions aussi, pendant deux jours. Il y a beaucoup de choses à caler dans le programme avant la coupe du monde. Puis je vais regarder des matches à la télé.

Une dernière question. Hier, (le 23 novembre, ndlr), le journal Sud-Ouest a demandé à Jérémy Toulalan quelle serait sa ligne de conduite si vous reveniez vers lui avant la coupe du monde. Il a répondu : « La question ne se pose pas puisqu’il ne m’a pas sélectionné. S’il me sélectionne, la question se posera ». Quel est votre opinion sur ce sujet ?

(Etonné) Dans Sud-Ouest ? Il a dit ça ? Ça m’étonnerait… Non, mais bon, on s’est déjà parlés plusieurs fois et je connais sa position.

Et elle évolue ?

Aujourd’hui, je n’en sais pas plus. Je l’ai sollicité récemment, mais pas là. Il est avec son club…

Publié le

Par Jimmy Boursicot et Chris Bertoldi – Photo : No Finish Line

La belle vidéo d’Antoine Griezmann à l’attention de Tom, 6 ans, gravement malade

Maville.com par Ouest-France

La belle vidéo d’Antoine Griezmann à l’attention de Tom, 6 ans, gravement malade

Atteint d’une grave maladie, le petit Tom, âgé de 6 ans, a eu la belle surprise de recevoir une vidéo de son idole Antoine Griezmann

Le petit Tom a recu une vidéo de son idole antoine Griezmann.© DR

Atteint d’une grave maladie, le petit Tom, âgé de 6 ans, a eu la belle surprise de recevoir une vidéo de son idole Antoine Griezmann. Avant d’affronter l’Allemagne pour le compte de la Ligue des Nations, l’attaquant de l’équipe de France a tenu a réalisé le rêve de l’enfant.

« Je voulais te faire un coucou. Te donner beaucoup de forces. Toute l’équipe de France est avec toi. On t’embrasse très fort », c’est ainsi qu’Antoine Griezmann a réveillé le jeune supporter de l’équipe de France, Tom. Atteint de la maladie de Pompe, une maladie génétique progressive, l’enfant de 6 ans avait envoyé une vidéo pendant la Coupe du monde 2 018 afin d’encourager son idole Antoine Griezmann.

Tom aura eu la magnifique surprise d’avoir une réponse de l’attaquant des Bleus. « Ce matin, Tom a eu une magnifique surprise, une surprise extraordinaire ! Oui vraiment quelle émotion intense, nous en avons tous encore les larmes aux yeux. Merci du fond du cœur à Antoine Griezmann pour ce message d’espoir et de soutien », raconte Géraldine, la mère de l’enfant. « Sincèrement un grand merci pour ce magnifique geste. Merci pour les étoiles dans les yeux de Tom. Merci pour ce souvenir qui restera gravé dans nos cœurs et nos mémoires. Sincèrement mille mercis pour cet instant de bonheur si émouvant. Nous n’avons pas de mot assez fort pour vous dire notre gratitude », ont écrit les parents de Tom sur la page Facebook de soutien.